Renée Fleming | Renée Fleming, à claire-voix

Liberation | LE MAG

9 June 2011

Renée Fleming, à claire-voix

Renée Fleming, à claire-voix

Après sept ans d’absence, la soprano américaine fait son retour à l’Opéra de Paris, le 14 juin, dans «Otello» de Verdi. Rencontre avec la diva à New York, entre Richard Strauss et… Arcade Fire.

Avril 2011, la saison du Metropolitan Opera bat son plein. Avant de découvrir le deuxième volet du Ring de Wagner mis en scène par Robert Lepage, les New-Yorkais ont rendez-vous avec Renée Fleming qui retrouve, pour sept représentations, un de ses rôles fétiches : la Comtesse du Capriccio de Richard Strauss. Il y a sept ans, au palais Garnier, elle subjugua les Parisiens dans ce rôle, concluant le mandat de Hugues Gall, directeur de l’Opéra de Paris, sur une note éblouissante. On était alors loin de se douter qu’elle disparaîtrait aussitôt après, et pour longtemps, des scènes de Bastille - où elle avait incarné d’extraordinaires Maréchale, Rusalka et Manon - et de Garnier - où elle avait livré des Mozart somptueux sous la baguette de feu Sir Georg Solti. D’où l’émotion de la réentendre dans Capriccio à Manhattan.

Read PDF

Read article